Le cadre de la concertation

Les objectifs de la concertation

Depuis plus d’un an, 4 équipes pluridisciplinaires travaillent afin de proposer un projet de réaménagement des abords de la Tour Eiffel, du Trocadéro et du Champ de Mars. Menée de janvier à mars 2019, une première phase de concertation est venue nourrir le travail des équipes. En mai 2019, la Ville de Paris a sélectionné un projet lauréat.

Afin de mettre en compatibilité le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Paris avec ce projet et conformément à l’article L.121-15-1 du code l’environnement, une phase de concertation est organisée du 5 juin au 13 juillet 2019, sous l’égide de Madame Catherine Garreta, médiatrice, garante désignée par la Commission nationale du débat public.

Cette concertation a pour objectif :

  • d’assurer une parfaite information des parties prenantes et de toutes les personnes concernées sur les évolutions du PLU rendues nécessaires pour la mise en œuvre de l’esquisse de projet choisie par le maître d’ouvrage ;
  • de recueillir l’expertise d’usage des riverains, des parisiens et des visiteurs, afin notamment d’améliorer les implantations de services et les cheminements proposés dans l’esquisse de projet retenue par le maître d’ouvrage ;
  • de recueillir les avis et remarques du public sur les dispositions proposées pour assurer la mise en compatibilité du PLU de Paris avec le projet « Site Tour Eiffel : découvrir, approcher, visiter », et le cas échéant, débattre de solutions alternatives pour cette mise en compatibilité.

Consulter l’arrêté d’ouverture de la concertation

Le dossier de concertation sera consultable pendant la période d’ouverture de la concertation.

La garante de la concertation

Catherine Garreta, médiatrice, est la garante de la concertation désignée par la Commission Nationale du Débat Public pour le projet de requalification des abords de la Tour Eiffel emportant mise en comptabilité du PLU de Paris. Tenue à une obligation de neutralité, son rôle est de veiller au bon déroulement de la concertation préalable et à la possibilité pour le public de formuler des questions et de donner son avis. Elle veille par ailleurs à la qualité et à la sincérité des informations diffusées.