Les contributions en ligne

Du 5 juin au 13 juillet 2019, exprimez-vous sur le projet grâce au registre en ligne ci-dessous.

Le registre

Le registre de la concertation sur le projet lauréat Site Tour Eiffel est désormais clos.
Retrouvez sur le site toutes informations relatives au projet, dans les onglets Découvrir le projet ou La documentation. Un bilan synthétisant les apports de la concertation sera publié dans l’été et l’information sur ce projet se poursuivra à l’automne.
Rendez-vous avant la fin de l’année 2019 pour pour plus d’informations sur l’évolution du projet.


Les contributions

397 réponses à “Les contributions en ligne”

  • 420.

    J’habite à proximité de la Tour Eiffel et je constate que l’ambiance générale se dégrade depuis un certain temps :
    – communauté de vendeurs africains à la sauvette qui s’installe devant les sorties de la Tour et encombre tous les trottoirs
    – joueurs de bonneteau
    – vendeurs d’alcool (vin rosé et mousseux)
    – filles d’Europe de l’est demandant la signature de pétition
    – pousse pousses musicaux
    – mendicité ordinaire

    Je trouve cela indigne d’un des sites les plus touristiques en France

    Proposé par LACROUX Olivier le
  • 419.

    Le projet de réaménagement de la place du Trocadéro menace la pratique des sports de glisse, toutes catégories confondues et donc la promotion du sport à Paris !!

    Proposé par Va Jessica le
  • 418.

    Il serait bon d aménager des pistes pour les coureurs sportifs qui sont nombreux sur le Champs de mars.

    Proposé par Krier le
  • 417.

    Un amphithéâtre libre d’accès mais libre pour qui ? Ne risque-t-il pas d’être envahi par des populations peu sympathiques, avinées , droguées, bruyantes pour ne pas dire dangereuses pour les riverains ou les passants.
    Je n’ai pas reçu de réponse pertinente lors de la réunion organisée à la mairie du 16.

    Proposé par Mireille Gounon le
  • 416.

    Créer des espaces verts c’est bien mais comment l’entretien sera-t-il réalisé ? Ne suffit-il pas de regarder les pelouses ou autres espaces verts qui existent déjà, piétinés salis jaunis pour douter de ce que seront les jolies parties vertes prévues sur les plans?
    Je n’ai pas eu de réponse non plus.

    Proposé par Mireille Gounon le
  • 415.

    Lors de la réunion organisée à la mairie du 16 , le responsable du projet a indiqué, en préalable, que les autocars seraient remplacés par de petits autocars et des autocars électriques…
    Nous n’avons pas su dans quel délai ils seraient fabriqués , par qui, et où ils seraient stationnés …
    N’est- ce pas de nature, d’autre part, en imaginant que celui puisse être mis en œuvre dans les délais, à créer plus de congestion ?

    Proposé par Mireille Gounon le
  • 414.

    J’ai pu parler avec la personne « Garante » de la qualité de la concertation. Elle m’a indiqué qu’un projet avait été choisi parmi 4 mais que rien n’était figé , ni le stationnement des autocars , ni l’amphithéâtre…je lui ai donc demandé sur quelles bases le projet a été choisi ….je n’ai pas eu de réponse convaincante…

    Proposé par Mireille Gounon le
  • 413.

    Une «  concertation » a été organisée cette semaine à la mairie du 16.
    J’étais présente et j’ai eu le sentiment que chaque membre de la société choisie pour ce projet n’était là que pour convaincre sur des éléments du projet qui en conséquence semblait, à quelques détails près, figé.

    Proposé par Mireille Gounon le
  • 412.

    Ce projet remets Paris aux touristes et porte un immense préjudice aux habitants. La rue Magdebourg va devenir une rue bruyante sans possibilité de stationner même pour une dépose, la valeur de nos appartements va souffrir une baisse et le quartier invivable.
    Bravo la mairie de Paris , encore une attitude qui ne tient pas compte du bien être de ses habitants.

    Proposé par Antoine de Charbonnières le
  • 411.

    J’habite au 5 rue de Magdebourg et suis handicapé, j’ai 82 ans. Il me semble impensable de ne pas laisser la situation actuelle inchangée, c’est à dire places de parking interdites devant le 3 et le 5, permettant aux taxis et aux habitants eux-mêmes d’y stationner quelques instants pour un chargement ou un déchargement. Nous sommes une soixantaine de familles à habiter le 3 et le 5.

    Proposé par BENILAN le
  • 410.

    Au-delà des aspects déjà relevés dans les nombreuses observations faites sur ce forum ; je suis comme beaucoup d’autres particulièrement alarmé par deux aspects de ce projet : 1) la part belle faite aux cars de touristes et ii) la mise à double sens et le passage de bus dans la petite, étroite et familiale rue de Magdebourg.
    i) La mairie de Paris devrait combattre les cars de touristes qui polluent, densifient le trafic et donnent une mauvaise image de tourisme de masse à Paris. Aucune capitale européenne ne laisse autant de place aux cars que Paris. Malgré cela le projet inclut la mise en place d’un dépose minute de cars de touristes en haut de l’avenue du Président Wilson à la place du parking existant entre la rue Albert de Mun et la place du Trocadéro. C’est tout simplement absurde, en plus de mener à la disparition de tous les arbres qui arborent cette avenue, ce projet va amener pollution, désordre et embouteillages et surtout n’est pas en ligne avec l’image touristique que Paris devrait développer. Les touristes devraient utiliser les transports en commun ou se déplacer à pied comme cela se fait dans toutes les grandes villes touristiques mondiales (New York, Londres, Barcelone, etc.). C’est pourquoi il faut absolument éviter l’installation de ce dépose minute pour car touristiques avenue du Président Wilson.
    ii) Par ailleurs, la rue de Magdebourg est une petit rue étroite, aux trottoirs étroits, à sens unique, en montée et encaissée mais les plans actuels font de cette rue un axe majeur de déversement du trafic entre le Trocadéro et l’Etoile en le rendant à double sens et faisant passer plusieurs lignes de bus. C’est encore une fois une absurdité qui va générer des embouteillages monstrueux garantis, de la pollution sonore et en qualité de l’air et des nuisances pour tous les habitants du quartier. Mais le problème principal est la sécurité, les trottoirs sont déjà étroits et le stationnement actuel de part et d’autre de la rue devra surement être supprimé pour pouvoir laisser passer des bus dans les deux sens. Sans voitures en stationnement, avoir un trafic à double sens serait très dangereux pour tous les habitants et surtout les enfants qui se rendent dans les nombreuses écoles aux alentours. La rue de Magdebourg n’est pas du tout adaptée et mener à bout le projet tel qu’il est présenté et serait une catastrophe tant en terme de sécurité, d’environnement, de pollution et d’embouteillages. Vu sa taille et le passage de bus existants (le 82 par exemple), la rue Boissière serait beaucoup adaptée pour accueillir ce genre trafic et les bus.

    Proposé par Aymar Henrion le
  • 409.

    Avant de commencer les travaux, il serait nécessaire de rajouter des toilettes publiques car le quartier est devenu une pissotiere ouverte ça sent très mauvais aussi bien dans le parc , que dans les rues sans oublier les quais du métro Trocadéro ! Le quartier n’a pas assez de poubelles non plus c’est devenu une poubelle ouverte. Les tuc tucs, et autres véhicules non identifiés c’est devenu n’im quoi, il y en a même qui rechargent leur batterie électrique dans les immeubles privés, le 16 eme est un quartier à la base familiale avec beaucoup d’ecoles , donc beaucoup de parents y déposent leurs enfants en voiture et d’autres enfants arrivent par les bus qui ont comme parcours de passer sur la place du Trocadéro le 22, 32, 63, etc… svp merci de penser aux riverains, aux élèves, aux commerçants qui ont besoin de pouvoir circuler sans encombres . Le métro est déjà plus qu’engorger le week-end, je suis obligée de faire la queue pour sortir du métro aussi bien pour sortir du quai et de la station. Alors vouloir des touristes pourquoi pas mais il serait mieux déjà de faire ce qu’il faut et leur apprendre à être propre ou au moins leur en donner les moyens ! Cette place est très empruntée toute la journée et ça circule plutôt pas mal alors pourquoi créer des embouteillages et donc de la pollution . Les autocars sont des pollueurs, alors le parking bld Delessert je ne comprends pas trop, on nous parle d’ecolOgie alors laissez les autocars hors de Paris ou alors faites un péage à l’en De paris ! Une riveraine du Trocadéro en colère !

    Proposé par Cnocquaert le
  • 408.

    Bonjour,
    j’ai découvert par hasard cette parodie de concertation, avec deux réunions publiques tenues dans le 4ème arrondissement pour un projet qui concernent le parvis de la Tour Eiffel et le 16ème arrondissement ! les riverains ont été volontairement écartés d’un projet destiné pour les touristes, dont la seule plus value est de créer plus de nuisances sonores, pollution et risque pour la circulation routière
    1) aucune présentation claire du projet, ni d’étude d’impact
    2) une absence d’information préalable auprès des riverains: une communication digne des bonnes procédures de concertation en Corée du Nord
    3) un défi au bon sens de vouloir mettre la rue de Magdebourg à double sens, pour faire circuler 2 lignes de bus. La rue est courte, en pente, étroite et déboucle sur un carrefour avec la rue de Lübeck déjà jugé dangereux
    4) une hérésie de créer un parking à cars de touristes sur le haut de l’avenue du Président Wilson: ou comment générer des tonnes de CO2 à proximité d’écoles et de résidences principales ! pour une mairie qui veut réduire la pollution automobile dans Paris, c’est un magnifique hors sujet en cette période d’examen.
    5) la proposition d’un seul scénario d’aménagement, privilégiant les caprices des touristes aux besoins réels des riverains et habitants du quartier.
    En conclusion, ce projet donne un sentiment d’amateurisme, et d’études bâclées de la part d’un Maitre d’Ouvrage qui veut imposer des projets inadaptés par la force et l’autorité.

    Proposé par Frédéric DELABORDE le
  • 407.

    C’est un spot connu et reconnu dans Paris qui permet de donner à voir Paris de façon différente pour les touristes nombreux dans cet arrondissement. Il faut préserver absolument ce lieu, au profit de la glisse et de la rencontre entre la vraie vie, la culture et les touristes.

    Proposé par Lebrun le
  • 406.

    Très amusante la contribution de Nicolas ce jour dont le préambule : « Je tiens donc à joindre une contribution objective et constructive » est révélateur du troll en mission de sauvetage d’un projet majoritairement refusé par les riverains.

    Proposé par John Trash le
  • 405.

    Bonjour quel dommage de remplacer le béton par des graviers nous ne pourront plus voir tous ces voltigeurs de la glisse effectuer de magnifiques figures et nous même faire de belles balades en rollers vraiment dommage !!!!! SVP pour une fois que le béton l’emporte merci d’y réfléchir .Cordialement.

    Proposé par NASSO le
  • 404.

    Je suis contre ce projet qui va isoler le 16ème, et créer encore plus d’embouteillages, et donc surement plus de pollution.

    Proposé par Sonia de l'Epine le
  • 403.

    Comme d’habitude seules les raleurs et les immobilistes utilisent la concertation pour non pas enrichir le projet mais uniquement le détruire. Je tiens donc à joindre une contribution objective et constructive :
    1. La piétonnisation : Fermer la place au dessus du Trocadéro pour ne former qu’un seule ensemble est une excellente idée, cela évitera des passages dangereux des piétons sur la route. Cela permettra également de disposer d’un point de vue agréable sur l’ensemble du site. Je recommande en plus du dispositif prévu d’abaisser la vitesse à 30 km dans cette zone remplie de personnes.
    2. Végétalisons vite : Oui il faut plus de vert sur ce site qui reste très minéral, il faut varier les espèces et ne pas planter que de jeunes arbres qui mettront 10 ans avant de ressembler aux arbres des images de synthèse. La végétalisation du pont est également intréssante pour former une trame verte continue, tout comme l’ouverture vers le quai Branly qui invite à longer la Seine. Il est impératif cependant d’élargir les trotoirs qui sont déja remplis et sur lesquels il est difficle d’accéder.
    3. Les flux de circulation : Il est primordial dans la logique du site de renforcer les mobilités douces et notamment des bus. La création de pistes cyclables est bienvenue car il est toujours très difficile et dangereux de circuler à vélo ici. Il faut néanmoins que ce soit de vraies pistes cyclables en dur séparées de la zone piétonne et de la zone automobile pour garantir la sécurité et éviter que les touristes ne marchent dessus comme c’est le cas actuellement. Concernant les voitures, je ne comprends pas le maintien d’une voie juste avant la Tour Eiffel, c’est pour moi un non sens au regard de l’ensemble du projet qui prône davantage d’espace piétons. Je serai favorable à ce que les automobiles passent par les tunnels et que le site favorise intégralement les piétons du Trocadéro en passant par la Tour Eiffel jusqu’à l’école militaire.

    Enfin, sur l’ensemble du site il faut veiller à installer :
    – des grandes poubelles compactantes à énergie solaire
    – des bancs / mobiliers urbains permettant de s’assoir, se reposer
    – des toillettes y compris adaptées pour les femmes
    – des fontaines d’eau de paris / brumisateur
    – des stations vélib et arceaux pour garer son vélo privé
    – une signalétique incitant à la marche pour se rendre au quai branly ou à Invalides par exemple.

    Proposé par Nicolas le
  • 401.

    En lisant la documentation mise à disposition sur ce site, il ressort que la vie et l’avis des résidents des quartiers du Trocadéro et du Champ de Mars n’ont pas du tout été pris en compte.
    Habitant rue de Magdebourg, je ne peux qu’être atterré par la proposition de faire de cette rue étroite, à sens unique (logique vue qu’elle est étroite !), en pente, courte et encaissée une voie à double-sens pour notamment y faire circuler des bus ! Si vous voulez développer les nuisances sonores, la pollution, la congestion du trafic (accentuant encore plus nuisances sonores et pollution), c’est la meilleure solution.
    Mais surtout, quid de la sécurité ? Vu que la vie des résidents semble être le cadet des soucis de ce plan de réaménagement, il n’est peut-être pas apparu que la rue de Magdebourg est quasi exclusivement occupée par des habitations familiales, dont nombre avec des jeunes enfants (c’est le
    cas de notre foyer) : comment avec des bus et voitures circulant en permanence dans les 2 sens dans cette rue étroite garantir la sécurité des piétons, notamment des tous petits (surtout que pour faire circuler les bus il faudra probablement réduire la taille des trottoirs, déjà peu larges) ? Sans parler de l’impossibilité qu’on aura de se garer devant nos appartements, pénalisant encore plus les riverains !
    Pourquoi transformer une petite rue –
    dédiée à l’habitat familial – en déversoir à double-sens des avenues Kleber et Président Wilson, axe de circulation majeur dans l’ouest parisien ? Et comment croire qu’elle pourra absorber un tel trafic ?
    C’est tout simplement incompréhensible.
    Aussi, d’une manière plus générale, il est surprenant qu’un tel projet ne tienne pas du tout compte de la circulation des véhicules autour de la place du Trocadéro, pourtant un axe majeur entre l’ouest et le centre, et le nord et le sud de la capitale. L’impact d’un tél réaménagement sur le flux des
    véhicules, les nuisances sonores, la pollution a-t-il seulement été étudié ? Apparemment non.
    Seule la vision touristique et piétonne a été prise en compte et a de l’importance dans ce projet. Pourtant, nombre de personnes et de familles vivent dans ces quartiers et lui évite de devenir définitivement un parc d’attractions… Jusqu’à quand ?

    Proposé par LO Guichard le
  • 400.

    Bonjour,
    Cela fait 33 ans que nous utilisons le joli bitume rose du bas du Trocadéro pour apprendre à gérer la pente techniquement ou artistiquement. Bien sûr, c’est du sport mais c’est aussi la possibilité de pouvoir devenir un citoyen maître de son engin qu’il soit rollers, skate ou vélos car nous y rencontrons tous les âges. La cohabitation, la complémentarité avec les touristes est bonne car toutes ces pratiques sont aussi visuelles.
    Nous pensons que la version mono mode (espace dédié aux seuls touristes et à la consommation) n’est pas pertinente pour la bonne vie de cet espace. Les sports de glisse doivent pouvoir y avoir leur place ou du tout moins la garder et donc conserver des allées assez larges et sanctuarisées (pas de passage régulier de véhicules) est primordiale.
    Le joli bitume rose actuel est assez agréable pour tous : pour les poussettes en passant par les enfants, les adultes, les séniors , les fauteuils roulants et les engins de glisse et les vélos ; il ne crée pas de poussière contrairement au béton désactivé et il ne renvoit pas la chaleur.
    En tant que Présidente de l’association Roller Squad institut représentant 5293 personnes, je déclare que nous sommes opposés à cette proposition de sol, nous désirons que le béton désactivé soit remplacer par un sol similaire au bitume rose actuel. Ce choix de sol doit conserver la possibilité d’accès aux sports de glisse animant ancestralement l’esplanade du Trocadéro, aux vélos ,aux fauteuils roulants….
    Il ne faut pas oublier que là où il y a du sport, il y a moins de dérives en tout genre car mine de rien, la pratique sportive par ses valeurs vivifie un espace. Celui du Trocadéro a toujours été animé par les pratiques acrobatiques et freestyle à tel point que nous y avons fait des championnats nationaux ou internationaux. Nous pensons que justement pour 2024, le sport du quotidien doit avoir sa place sur cet esplanade du Trocadéro pour le bien de tous.

    Adeline Le Men
    Présidente de RSI
    0685837104

    Proposé par LE MEN Adeline le
  • 399.

    Un projet affreux ! On aurait pu faire mieux !
    La place du Trocadéro ne doit pas être fermée sur un côté !
    Plus de pollution
    De voitures qui ne circulent plus
    On en a marre d être pris en otage …
    Pourquoi ne pas nous demander
    Merci de nous écouter

    Proposé par Primet stephanie le
  • 396.

    Encore un projet qui va a l’encontre du dynamisme économique de Paris et qui va encore paralyser un axe de circulation. Arrêtez de vouloir faire de Paris une Venise bis ça n’est pas réaliste!
    Les accès à la Tour Eiffel sont déjà nombreux et bien pensés (comme le RER C par exemple).
    Pas la peine d’engloutir à nouveau des millions dans des projets utopiques…

    Proposé par Marang le
  • 395.

    Bonsoir,
    Je ne comprends pas l’intérêt de ce projet. J’en vois les inconvénients, j’en cherche les avantages !
    Il ignore les intérêts des Parisiens et s’occupe uniquement des touristes en partant d’une idée fausse : pour aller visiter la Tour Eiffel, il faut passer par le Trocadéro !
    Il existe pourtant une ligne de transports en commun (RER C) qui s’arrête à la Tour Eiffel et qui permet de la relier directement à 3 autres sites habituellement très visités : les Invalides, le Musée d’Orsay et Notre-Dame (évidemment pas en ce moment). C’est cet usage, écologique, dont il faut faire la promotion auprès des touristes en s’efforçant de bannir la progression de l’usage des autocars, qui ne créent que des nuisances.
    Votre projet crée pour les riverains du Trocadéro une double peine :
    1°) Il déplacera le flot des touristes arrivant en autocar vers l’avenue Georges Mandel et la place du Trocadéro, dont par ailleurs la circulation automobile sera rendue plus dense par la réduction de l’espace de circulation, et augmentera de manière évidente la pollution et les nuisances dans ce secteur.
    2°) Il entravera la mobilité des Parisiens. Plus de possibilité de traverser la Seine en voiture au pont d’Iéna, ce qui constitue pourtant une alternative salutaire au pont de l’Alma, souvent très encombré. Comment pourra t-on sortir de Paris en voiture lorsque l’on habite dans le quartier du Trocadéro (c’est mon cas) ? Il faudra emprunter des petites rues inadaptées ou des axes qui deviendront très encombrés s’ils ne le sont déjà.
    Ce projet repose sur une idée fausse : s’il y a une jolie vue de la place du Trocadéro sur les fontaines, la Tour Eiffel et l’Ecole Militaire, ce n’est nullement nécessaire, si on veut aller de l’un à l’autre, d’être continuellement dans des espaces verts. D’ailleurs, la circulation n’y sera pas facile ni agréable en raison des escaliers des jardins du Trocadéro et de l’enceinte de sécurité qui a été dressée autour de la Tour Eiffel. Un pont (pourquoi y en a-t-il tant dans Paris ?) est destiné à favoriser la mobilité, automobile, piétonnière ou autre. Ce n’est pas un espace vert. Quant à « l’amphithéâtre vert » de la place du Trocadéro, on frise le ridicule !
    Ce projet, inintéressant et punitif pour les Parisiens riverains et coûteux pour des finances de la Ville à sec – il n’y a aucun financement spécifique pour ce projet, la redevance versée par la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel n’a aucun rapport avec ce projet, elle est versée de toutes façons -, devrait être réorienté vers des objectifs plus concrets et plus modestes :
    – Assurer la sécurité des espaces verts existants dans ces quartiers (notamment meilleur éclairage des jardins du Trocadéro, qui sont un coupe-gorge le soir et la nuit)
    – Assurer la propreté (nombreux rats vivants ou morts dans les jardins du Trocadéro, rues très sales ……)
    – Lutter contre les nuisances sonores grandissantes (motos très bruyantes et Ferrari louées à l’heure et à la demi-heure empruntant le boulevard Delessert, fort peu écologiques et incohérentes avec la limitation de vitesse).
    – Favoriser l’arrivée des touristes de la Tour Eiffel en transport en commun à la station prévue à cet effet.

    Bien à vous

    Proposé par Hugues le
  • 394.

    Comment peut on à ce point oublier les habitants du quartier, encore une fois ! Il y a des personnes qui ne peuvent pas se déplacer à pied ou en vélo, rien n’est proposé comme d’habitude. Sans parler des personnes qui travaillent en voiture par obligation, mais cela n’est pas le problème des décisionnaires vraissemblablement ! Ce projet est de loin le moins réaliste et pragmatique ! Parfait pour les touristes, et encore pour augmenter la pollution, les bouchons, les accidents mortels de la route ( de mes yeux vus), …

    Proposé par delphine le
  • 393.

    Comme beaucoup, je découvre sur le tard le projet d’aménagement de notre quartier (ce n’est pas surprenant vu qu’aucune communication digne de ce nom n’a été faite pour un projet aussi important, et avec une seule réunion d’information seulement 3 jours avant la fin du recueil des contributions des résidents !).
    En lisant la documentation mise à disposition sur le site de concertation, il ressort que la vie et l’avis des résidents des quartiers du Trocadéro et du Champ de Mars n’ont pas du tout été pris en compte.
    Habitant rue de Magdebourg, je ne peux qu’être atterré par la proposition de faire de cette rue étroite, à sens unique (logique vue qu’elle est étroite !), en pente, courte et encaissée une voie à double-sens pour notamment y faire circuler des bus ! Si vous voulez développer les nuisances sonores, la pollution, la congestion du trafic (accentuant encore plus nuisances sonores et pollution), c’est la meilleure solution.
    Mais surtout, quid de la sécurité ?? Vu que la vie des résidents semble être le cadet des soucis de ce plan de réaménagement, il n’est peut-être pas apparu que la rue de Magdebourg est quasi-exclusivement occupée par des habitations familiales, dont nombre avec des jeunes enfants (c’est le cas de notre foyer) : comment avec des bus et voitures circulant en permanence dans les 2 sens dans cette rue étroite garantir la sécurité des piétons, notamment des tous petits (surtout que pour faire circuler les bus il faudra probablement réduire la taille des trottoirs, déjà peu larges) ?
    Quel urbaniste / architecte / paysagiste a eu cette idée de génie de transformer une petite rue – dédiée à l’habitat familial – en déversoir à double-sens des avenues Kleber et Président Wilson, axe de circulation majeur dans l’ouest parisien ? Et comment croire qu’elle pourra absorber un tel trafic ? C’est tout simplement incompréhensible.
    Aussi, d’une manière plus générale, il est surprenant qu’un tel projet ne tienne pas du tout compte de la circulation des véhicules autour de la place du Trocadéro, pourtant un axe majeur entre l’ouest et le centre, et le nord et le sud de la capitale. L’impact d’un tél réaménagement sur le flux des véhicules, les nuisances sonores, la pollution a-t-il seulement été étudié ? Apparemment non (mais là encore cela ne semble pas être le souci de ce projet).
    Seule la vision touristique et piétonne a été prise en compte et a de l’importance dans ce projet. Pourtant, nombre de personnes et de familles vivent dans ces quartiers et lui évite de devenir définitivement un parc d’attractions… Jusqu’à quand ?

    Proposé par LO Guichard le
  • 392.

    Je comprends que ce projet est une nouvelle atteinte à la libre circulation en voiture dans Paris. Mettre les grandes voies en sens unique et les petites, auparavant en sens unique, à double sens, est le bon moyen de générer des embouteillages supplémentaires, contribuant à augmenter la pollution.
    Par ailleurs, il n’est pas normal de favoriser un tourisme de masse, n’apportant que peu de valeur ajoutée, au détriment de la population résidente, comme Venise en souffre aujourd’hui.
    Enfin la piétonnisation du pont d’Iéna, va engorger encore plus le pont de l’Alma et le pont de Bir-Hakeim, souvent déjà saturés ; et nécessitant des détours inutiles. Je vote évidemment contre ce projet qui ne résout rien et plus encore est un facteur supplémentaire de stress des parisiens vivant dans cette partie de Paris.

    Proposé par Chaumont le
  • 390.

    Le projet est montré en été. En hiver et en automne ce sera comme les voies sur berge il n’y aura personne
    Quid de la circulation des bus des voitures taxis
    Il n’y a pas que des touristes à paris il y a aussi des gens qui travaillent qui ont des jeunes enfants des personnes âgées etc….
    Les parisiens ne psont s’usent pas leur journée à la tour Eiffel

    Proposé par Galesne le
  • 389.

    Ne faisons pas de Paris une Venise bis, désertée par ses habitants de quartier à cause d’une politique tournée uniquement vers les touristes. Ce projet va clairement dénaturer la vie de quartier ( nuisances sonores , embouteillages )

    Proposé par Jean le
  • 387.

    Messieurs, Mesdames,

    J’habite aux alentours de ce quartier depuis longtemps. Le projet de transformation de la place du Trocadéro et de ses alentours n’est pas rationnel. Celle ci ne va être qu’embouteillages, Klaxons, tout sauf écologique! Et pourquoi couper la rive gauche de la rive droite sur un axe très emprunté! Créer des embouteillages, retarder le travail des artisans, livreurs qui n’en voudront plus venir à Paris sans compter les ambulances, secours, pompiers qui ne peuvent avancer!
    Et le projet de la rue Magdebourg une aberration, en faire une rue à double sens alors qu’elle est très étroite, y faire passer des bus! Ce n’est pas raisonnable! Cela va devenir le déversoir de la place du Trocadéro, un flux incessant, des automobilistes énervés, du bruit incessant, de la pollution. Le carrefour avec la rue de lubeck est déjà dangereux pour les personnes âgées et les enfants, il va l’etre encore plus! Il y a des avenues pour les bus, les rues ne sont pas faites pour cela. Merci de prendre en compte mes observations.

    Proposé par Picard Sylvie le
  • 386.

    Indignation devant l’augmentation constante des nuisances (bruit et pollution) dans notre quartier, liées aux embouteillages provoqués par des décisions de la Ville prises à l’encontre de la santé des habitants :

    – Réduction du quai Rive gauche de 4 à 2 voies de circulation pour créer deux pistes cyclables, alors que sur la Voie sur berges de la Rive Droite, les deux pistes cyclables restent pratiquement vides. Les sirènes des ambulances rejoignant l’Hôpital Pompidou, engluées dans les embouteillages résultant de cette évolution, résonnent puissamment et toute la journée dans l’univers bétonné du Front de Seine.

    – Projet de piétonnisation du pont d’Iéna et de la place du Trocadéro, ce qui va reporter une part supplémentaire du trafic automobile sur les ponts de Bir Hakeim et de Grenelle, la rue Linois et les voies secondaires qui seront de plus en plus encombrées.
    On ne trouve ailleurs aucune métropole se privant de franchissements du fleuve les traversant- en France, le plan de développement d’une ville comme Nantes prévoit… d’en créer de nouveaux…

    De telles décisions doivent être revues car elles nuisent incontestablement à la santé et au bien-être des habitants. En outre, elles diminuent l’attractivité de Paris auprès des touristes, étrangers notamment — qui s’étonnent de voir Paris dans cet état.

    Notre argent (car ce sont nos impôts que l’on dépense à mauvais escient) serait mieux utilisé à faciliter la vie et la circulation des Parisiens, à la propreté de la Ville et à entretenir la voirie qui est dans un état déplorable.

    JL Moreuil, 11 juillet 2019

    Proposé par JL Moreuil le