Les contributions en ligne

Du 5 juin au 13 juillet 2019, exprimez-vous sur le projet grâce au registre en ligne ci-dessous.

Le registre

Le registre de la concertation sur le projet lauréat Site Tour Eiffel est désormais clos.
Retrouvez sur le site toutes informations relatives au projet, dans les onglets Découvrir le projet ou La documentation. Un bilan synthétisant les apports de la concertation sera publié dans l’été et l’information sur ce projet se poursuivra à l’automne.
Rendez-vous avant la fin de l’année 2019 pour pour plus d’informations sur l’évolution du projet.


Les contributions

397 réponses à “Les contributions en ligne”

  1. On entend souvent dire que Paris serait au bord de l’asphyxie touristique sur les grands sites, à certaines périodes et que, comme à Venise, il faudrait penser à limiter le nombre de visiteurs. Alors pourquoi réaménager à grands frais un espace qui attirera encore plus de monde, rendant la vie des quartiers concernés impossible, tant sur le plan de la circulation, que de la pollution et de l’insécurité. Je ne comprends pas, quand je constate la dégradation du XVIeme (saleté, poubelles qui débordent en permanence, trous sur la chaussée – avenue Foch, avenue Bugeaud entre autres – trottoirs abîmés, mobilier urbain dégradé, insécurité) que l’on n’envisage pas plutôt de consacrer l’argent publique à rendre à la ville propre et sûre et à améliorer les transports en commun pour inciter les parisiens à moins utiliser leur voiture.
    Non aux bus polluants qui vont stationner en masse, qui laissent moteur et air conditionné en marche et déposent leurs poubelles où bon leur semble.
    Avant de penser aux touristes, pensez aux parisiens.
    Je suis absolument contre ce projet.

  2. CIRCULATION : Interdire le pont d’Iena aux voitures reportera la circulation nord-sud dans cette zone de Paris sur le pont de l’Alma déjà complétement saturé, les deux places de la Résistance et d’Iena de part et d’autres étant presque toujours infranchissables. De même, le quartier à l’est du site en rive gauche devient quaisment en impasse du fait de la piétinnisation de l’avenue J. Bouvard et de l’encombrement à prévoir du quai Branly.
    AUTOCARS DE TOURISME : il faut effectivement aménager des emplacement de parking et de dépose minute pour ces autocars, qui s’arrêtent aujourd’hui « sauvagement » sur les passages piétons et les sorties de voiture (« bateaux ») des garages riverains. Mais il faut aussi songer à leur accès à ces emplpacements dédiés, leur circulation ne deevant pas gêner celle des habitants locaux. Pourquoi pas un parking souterrain avec une entrée par l’avenue de la Motte Picket ?
    ANIMATIONS : je voudrais voir inscrit dans le marbre l’engagement à limiter les fêtes sois-disant populaires et autres manifestations à finalités clairement publicitaires et commerciales (les sponsors sont connus) car c’est la première cause de dégradation du « patrimoine végétal » dont ont fait si grand cas.
    CONCLUSION : j’ai emménagé près de la Tour Eiffel pour jouir d’un quartier commerçant, agréable, et pas trop loin du centre de Paris. Je n’ai pas choisi d’habiter dans un musée, ni à la campagne. L’accès à mon logement doit rester facile pour moi, y compris en voiture car je prend de l’âge.

  3. Merci de conserver un revêtement qui permette les déplacements non polluants tels que le roller et le skate.

  4. La lecture des contributions précédentes est instructive: 99,99% sont négatifs et se résument ainsi:
    1- Aucune étude d’impact (nuisances sonores et dégradations pour les riverains, pollution pour tous)
    2- Aucune étude en annexe pour le développement des transports en commun et la fluidité de la circulation parisienne (seulement pour les bus de touristes). Mais les parisiens existent, et parmi eux, il y a des PMR, des personnes âgées, des familles avec enfants, riverains ou non, des artisans, et des  » extra-muros »etc….et une barrière de plus va couper Paris en deux.
    3- Aucun plan financier annuel pour l’entretien et la sécurité du nouvel espace

    En conclusion, ce qui est mal géré à l’heure actuelle (à petite échelle) sera encore plus mal géré à plus grande échelle

  5. Le projet OnE est tout à fait magnifique à regarder en 3D – les espaces sont verts et propres, les gens respectueux et le soleil au rendez-vous.
    Mais malheureusement, pour nous qui vivons le quartier au quotidien les choses sont bien différentes.
    Les touristes affluent de toutes parts. Les autocars stationnent en double file où ils peuvent, laissant continuellement leurs moteurs allumés pour assurer l’air conditionné en été et le chauffage en hiver !
    Les trottoirs sont inondés de détritus, boîtes à pizza, canettes, papiers…
    Il n’y a pas de « jolis kiosques à souvenirs », mais des dizaines de vendeurs à la sauvette qui proposent les leurs (et ce sont sans doute eux qui dérangent le moins).
    Le projet prévoit la réalisation d’un grand jardin qui irait du Trocadéro aux Champs de Mars et nous ne pouvons que nous réjouir de l’augmentation des espaces verts à Paris – même si la circulation va devenir encore plus infernale…
    Mais encore faut-il se donner les moyens d’entretenir ces espaces.
    Facile de planter des arbres et des pelouses, mais comment faire pour que les parisiens et les touristes les respectent ?

    Il semblerait que le projet de parking des autocars prévu au centre de l’avenue Georges Mandel ait été abandonné.
    Heureusement !!!! Comment pouvait-il même avoir été envisagé ?
    Quel arrondissement de riverains accepterait que 40 à 50 autocars restent garés sous ses fenêtres, moteurs allumés, polluant l’atmosphère, attendant que des millions de touristes aient pris leur photo ??!
    Que Paris profite et gagne de son tourisme, oui.
    Que Paris reste attractif, bien sûr.
    Mais pas au détriment de la vie de ses habitants.
    L’avenue Georges Mandel est l’une des plus belles avenue du 16e et elle est essentielle à la circulation de l’arrondissement qui va déjà se trouver encore plus isolé par la fermeture du pont d’Iéna.
    Le 16e n’est pas qu’un arrondissement de « vieux riches », beaucoup de familles y vivent et pas si riches que ça. Les enfants ont le droit de se balader dans leur quartier et faire du vélo sans que des dizaines d’autocars leur polluent la vie et les poumons.
    Les autocars déposent les touristes place Iéna et partent se garer en périphérie du quartier où un parking peut parfaitement être construit.
    Et qu’ils aient l’obligation de couper leurs moteurs ou de passer à l’électrique.
    On interdit aux vielles voitures de circuler – qu’il en soit de même pour les bus de la RATP et les autocars de touristes.

  6. La démarche apparaît étonnante et dans la méthode, et dans l’objet. Aucune publicité sérieuse à compter du 5 juin, et une consultation accélérée 4 jours avant la date limite, ce qui crée le doute, la manipulation et le peu de cas d’une vraie consultation citoyenne notamment concernant le sort de la rue Magdebourg.
    1. Que la Maire de Paris conçoive qu’elle agit à nouveau par erreur, et prolonge la durée de la consultation pour montrer son civisme et son sens des responsabilités. Tant de hâte montre que la Maire a peur de la consultation.
    2. La consultation est contraire à la politique officielle de la Maire de Paris qui travaillerait pour les Parisiens alors qu’il s’agirait de l’attractIvité de Paris pour le tourisme…. quitte à s’en prendre aux premiers intéressés, les habitants riverains.
    3. Or ceux-ci ont des droits, bafoués par la Maire, avec un handicap originel lié au fait qu’elle se dit de gauche – donc viscéralement opposée aux citoyens du XVIe ; désireuse d’attirer toute la misère du monde sans aucun moyen – sauf celui des Parisiens et Parisiennes, en plus que doublant le poids de l’endettement de la Ville ;
    4. la fragilité juridique des décisions de la Maire et de son conseil repose sur des choix contraires à l’intérêt général – celui des riverains, et non des décisions mercantiles en faveur du tourisme de masse.

  7. Notre ville se paupérise, les touristes sont les très bienvenus bien évidemment dans notre joyau, mais ce ne sont pas eux qui y vivent à l’annee, qui la respectent, qui l’aiment avec ses avantages et ses inconvénients (de plus en plus), ni qui l’entretiennent et surtout y contribuent !
    Paris va devenir un dépotoir de canettes de cocas et bouteilles en plastique, bruyant, dangereux avec un foutoir de circulation à 2 roues meurtrier,
    Les vrais parisiens vont devoir délaisser cette ville, dépossédés par des étrangers et des bandes d’oisifs, partir avec leurs jnvestissemenfs conséquents en impôts, les emplois qu’ils créaient et leur amour inconditionnel d’une ville massacrée et livrée en pâture aux jeux du cirque !
    Quel beau gâchis !
    Prenez exemple sur Londres, Amsterdam, Rome, les riverains y sont heureux, les touristes consomment des parkings extérieurs réservés aux cars bien trop volumineux, dangereux et polluants visuellement comme pour l’atmosphère. Ils utilisent des taxis locaux, en nombre et accueillants, la qualité de vie y est favorable aux habitants ancestraux tout en offrant de belles infrastructures de bus à tous.
    Paris devient infernal !

  8. En me rendant à la Mairie du 16e pour la réunion de concertation du 10 juillet qui se termine le 13 juillet(!) j’ai pris connaissance en particulier du projet concernant la rue de Magdebourg. Cette rue où habitent mes enfants et petits-enfants. Habitant moi-même le 16ème arrondissement je ramène presque quotidiennement mes petits-enfants dans cette petite rue étroite et en pente déjà très fréquentée dans le sens de la montée. Comment peut-on imaginer faire de cette rue à vocation d’habitation familiale une rue à double sens et ce qui plus est avec des lignes d’autobus qui se croisent ! Comment ramener des enfants, l’un à pied, l’autre dans une poussette dans une rue qui ne laissera plus la place à ses riverains pour entrer et sortir de chez eux sans courir le plus grand danger et où on ne pourra plus ni charger ni décharger la voiture.
    Il me semble que le projet en ce qui concerne la rue de Magdebourg est irresponsable et non conforme au principe de précaution élémentaire.
    Projet non viable au regard de l’architecture de la rue.

  9. Que d’argent dépensé inutilement !
    Mettons le au service des transports en commun (plus propres, plus nombreux) , de la propreté (dont les touristes sont TRES sensibles)
    Les touristes ont bien assez de l’esplanade et des jardins pour admirer la Tour Eiffel. Laissons vivre les riverains dans le calme, laissons nos enfants circuler, traverser sans danger dans une circulation toujours plus chargée.
    Laissons nos commerçants vivre en laissant les riverains aller et venir sans encombre d’aménagements de voiries stupides, au budget exorbitants.

  10. Je ne comprends pas l’utilité de l’arène que vous souhaitez créer. Si c’est pour observer la tour Eiffel, il me semble que l’esplanade du Trocadéro remplie déjà cette fonction. Il me parait plus judicieux d’améliorer les espaces existants.
    De plus, je comprends la volonté de diminuer voire supprimer l usage de la voiture dans Paris mais cela ne sera possible que si les transports en commun peuvent assurer les déplacements des nouveaux usagers. Or, actuellement, les transports ne fonctionant déjà pas très bien, je ne vois pas comment cela se passera avec l’arrivée de nouveaux usagers.

  11. La veriter je trouve que se projet ne va en rien améliorer paris bien au contraire , les travaux créera une distance entre paris et ces touristes qui aura pour impacts une baisse de la trésorerie de plus les nombreux commerçants tels que les restaurants ou encore les magasins de souvenirs se verrons contraints de fermer boutique et de ce mettre au chômage alors ou es l’interet Je ne comprend pas ??!

  12. Merci au maire de Paris de tenir compte de l’avis des parisiens tout ne peux pas être fait pour les touristes sans se soucier des gens qui vivent dans ce quartier je suis évidemment contre ce projet

  13. Je suis contre ce projet qui va transformer ce quartier encore familial en zone dédiée aux touristes et rendre la vie infernale aux parisiens. Elle l’est déjà, inutile d’en rajouter ! Que la mairie n’ouBlie pas ses habitants !

  14. Je suis contre ce projet entraînant des travaux non nécessaires, un risque pour la sécurité des riverains et une complication significative du trafic urbain qui l’est déjà assez comme ça.

  15. Bonjour. Je ne comprends pas comment vont circuler les riverains au niveau du carrefour du Troca. Dans les 2sens? Plus qu’un seul sens? Le pont qui mène à la Tour Eiffel sera fermé ? C’est bien gentil de penser aux touristes qui passe t 2h de leur vie à cet endroit, mais nous on y vit touts les jours!

  16. Je suis CONTRE ce projet.

    La circulation est déjà engorgée sur l’avenue de New York depuis l’ajout des feux tricolores et de la voie de bus.
    La fermeture de nouvelles portions carrossables et du pont d’Iéna empêchera une liaison rive gauche / rive droite fluide et congestionnera obligatoirement la zone.
    Les bus de touristes seront repoussés à l’extérieur de cette zone « verte » et stationneront toujours plus nombreux sur les allées périphériques (cf projet avenue Henri Martin).
    Par ailleurs les alentours du Trocadéro et de la tour Eiffel sont mal famés (vendeurs à la sauvette, jeux de bento, alcoolisation sur la voie publique etc.). Traverser les jardins la nuit est un risque et dans juguler cette engeance l’augmentation des espaces peu accessibles sera problématique.

  17. présent dans le 16eme depuis 25ans,commerçant et riverain,je suis contre ce projet ,ça va devenir le paradis des sauvetés des dealeurs et des voleurs .La circulation étant très difficile ça va devenir pir encore

  18. Je suis opposé à ce projet car il va continuer de defluidifier le traffic déjà impossible.

  19. Je suis contre car ce chantier va encore engendrer des embouteillages, de la pollution du aux embouteillages un vrai calvaire pour les habitants du quartier

  20. Je suis contre ce projet qui entraînera encore des travaux supplémentaires non nécessaires dans Paris. Ce projet perturbera aussi très fortement à terme la tranquillité des riverains de la rue Magdebourg. Merci de penser aux habitants avant les touristes.

  21. Bonjour
    Pourquoi nous couper notre 16 eme nord en deux parties ?
    Les paysagistes qui ont déployé ce projet pharaonique n ont pense qu à une seule chose : les touristes ! Les touristes
    Et nous ?
    Habitants du 16 eme
    Obligés et contraints de faire des détours de circulation entre notre lieu de travail et notre domicile
    Avez vous pensé à nous ?
    On vit ici
    On fait nos courses
    On va chez le médecin
    On a des enfants
    Pourquoi ne pas nous avoir consulté en amont ?
    Cet amphithéâtre ne sert à rien !
    Pour comptempler il y a le parvis des droits de l homme
    Des expositions dans les jardins ?
    Nous avons 5 musées sur un périmètre de 500 mètres !
    Je suis déçue par ce projet !
    Pas pratique !
    Comment pratiquer le Trocadéro en voiture ?
    Une ville doit rester pratique et facile pour ses habitants
    De plus condamner le bd Delessert
    Les gens n iront plus rue de Passy
    On a besoin de circuler librement dans notre ville ! Et notre quartier
    Qui va nettoyer les ordures ?
    C est déjà tellement sale …
    Merci de nous écouter
    C est nous qui faisons vivre notre quartier

  22. Ce projet, tel qu’il a été présenté semble utopique. Je m’interroge encore sur la faisabilité de planter des arbres sur le pont de l’Alma. Par ailleurs avec les nouvelles voies de circulations, comment vont faire les véhicules d’urgence, les personnes âgées, les familles avec des enfants et des bébés… le quartier va être coupé en 2 complètement et c’est une zone très résidentielle avec beaucoup de familles et d’écoles. Par ailleurs comment sécuriser la place du Trocadéro alors que le parc est déjà peu sûr la nuit. Je ne comprends pas l’utilité de cette zone de contemplation de 12 000 personnes.

  23. Bonjour
    L exposition universelle de 1937 au Trocadéro se nommait: exposition internationale des Arts et Techniques de la vie Moderne.
    Aménager cet espace pour mettre en valeur toutes les innovations de la France moderne des arts et sciences seraient dans la continuité de s inventions d Effeil , de l eleletricite ( tableau de Dufy du musée , start up.. intelligence artificielle , fusée etc..) au lieu du classique habituel serait un plus pour Paris et son dynamisme.
    Quant aux food Truck pourquoi ne pas les mettre sur le pont d Iéna avec un service de nettoyage organisé et efficace. Et permettait aux cafés autour du Trocadéro de garder la vue sur la place et leur clientèle.
    Pour finir: la circulation des véhicules divers devrait se penser en tenant compte des modifications de circulation de tout le 16 eme en particulier des projets de péniches devant la maison de la Radio..
    En conclusion un aménagement innovant dans la continuité de l exposition et non la enieme fete à Neuneu ( comme le disait un participant de l atelier du 16 eme ).
    Vendez la France innovante et non le bobo que l on voit partout! Ayez de l audace.. les habitants et les touristes vous en seront reconnaissants..

  24. ce projet est censé réalisé pour favoriser le tourisme ,il aurait été beaucoup moins couteux de consacrer ce budget à la propreté et la lutte contre les incivilités permanentes .
    Par ailleurs avec le principe du fer a cheval de la place du trocadero ,comment feront les voitures venant le l’avenue paul doumer pour rejoindre la gauche de la place .
    Quid du sort des bd Delessert,av albert de Mun qui débouchent sur la place de Varsovie qui permettaient de desenclaver la place du trocadero .

  25. Bonjour,
    Je souhaiterais soulever la question de la place des autocars de tourisme dans ce projet, notamment au Trocadéro (projet de parking de 50 cars abandonné (ouf) mais dépose minute maintenue avenue du Prsdt Wilson juste devant le Trocadéro). Ce projet ne peut prétendre être respectueux de l’environnement et du bien vivre ensemble en laissant une telle place aux autocars de tourisme. Ces cars polluent (ils laissent tourner la clim l’été, le chauffage l’hiver) et sont à l’origine de nombreuses incivilités routières, et engendrent le déferlement par vague de touristes peu respectueux du cadre. Il faut éradiquer les cars de tourisme des lieux touristiques et les forcer à déposer en périphérie de la ville, afin que les touristes empruntent les transports en commun ou marchent jusqu’aux lieux touristiques, comme font les parisiens d’ailleurs !
    Merci de privilégier le respect des Parisiens aux confort peu eco-friendly des Touristes.

  26. Bonjour,
    Nous avons remarqué que le projet suggère le report des lignes 22 et 30 ainsi que de la circulation voulant atteindre l’Etoile depuis le Trocadéro par la rue de Magdebourg. Cette rue etroite et à forte pente n’est absolument pas à même d’etre un itinéraire de report viable. Elle est accessible via une chicane et est une rue très empruntée avec la rue de Lubeck par les écoliers pour accéder aux écoles des rues attenantes. Le carrefour croisant la rue de Lubeck deviendra encore plus dangereux qu’il n’est aujourd’hui pour les piétons.
    Par ailleurs la circulation intensive en double sens de bus et voitures créera des nuisances énormes et une insécurité routière pour les riverains, majoritairement des familles avec petits enfants. Sans parler des bouchons créer par le croisement des bus et cars à l’entrée de la rue.
    Notre proposition: maintenir un giratoire sur le Trocadero, en réduisant le terre plein central pour agrandir l’esplanade piétonne, permettant de maintenir les tourner à gauche dans l’avenue Kleber et ainsi conserver la circulation sur les artères qui sont prévues pour ca (voir schéma en PJ)
    Merci.

    Fichier joint :

  27. Pourquoi pas plus de végétalisation.

    Mais:
    – non a un report de la circulation non maitrisée.
    – non aux vendeurs a la sauvette de tour eiffeil, mais aussi de bouteilles d’eau et d’alcool.
    – non aux joueurs de bonneteau
    – non aux tuk-tuk qui degradent le champs de mars.
    – non à la réfaction permante des pelouses détruites jour apres jour et dui doivent couter des sommes folles.
    – non aux rats.
    – non aux cachettes dans les lampadaires ou les bouches d’egouts pour le stockage des bouteilles d’alcool par les vendeurs a la sauvette.
    – non a un parking de bus sur le stade Emile Anthoine

    Mais
    – oui a la fermeture du parc la nuit
    – oui a davatnage de poubelles intégrés dans le paysage.
    – oui a plus de police urbaine
    – oui a des flux de touristes maitrisés.

    Ce quartier est un quartier d’habitation et non uniquement touristique.
    Il est dégradé en permanence par de trop nombreux touristes venant dejeuner et diner surt les pelouses laissant leurs détritus sur place.
    Avez vous été vous ballader le matin vers 7h30 (heures ou certaines enfants traversent le champs de mars pour se rendre à l’école): le spectacle est pitoyable, et indigne d’un site comme celui ci.

  28. Habitant avenue de suffren avec mes 3 enfants, je suis étonnée de ne pas avoir été sollicitée directement par les services de la mairire.
    Nous sommes en effet les premiers concernés par ce projet.
    Ce quartier est aussi un lieu de vie et non un lieu uniquement touristique.
    Des familles y habitent, s’y déplacent, y vivent tout simplement.

    quelques questions:
    Quid du report de la circulation sur l’avenue de suffren. Je n’ai vu aucune étude d’impact présenté.
    créer des zones piétonnes pour ensuite que les parisiens se retrouvent a suffoquer dans leurs zones d’habitations a cause des report de circulation serait inadmissible.

    Quid du stade emile Anthoine. Les informations glannées sur différents sites internet ne sont pas claires.
    J’ai vu qu’il serait prévu d’en faire un parking pour bus*. J’espère qu’il s’agit d’une vaste plaisanterie.
    Le stade Emile Anthoin est un poumon de notre quartier.
    Un endroit d’échange, et de pratiques sportives pour un bon nombre de parisiens.? il y a deja trop pêu de stade a Paris.
    Par ailleurs, nos enfants utilisent ce parc dans le cadre de pratique sportive en milieu scolaire.

    Merci de nous revenir sur ce point.

  29. Accessibilité fauteuils roulants :
    Je reviens sur la question des escaliers monumentaux donnant accès à l’esplanade supérieure. Vue la largeur de ces escaliers, une *excellente* solution (s’il pouvait être envisagé des travaux sur ces escaliers) est une rampe en lacets, intégrée à l’escalier, avec paliers de repos à chaque virage. C’est beau, utilisable par tous, inclusif.
    Voir l’image ci-jointe.

    Fichier joint :